Lire la suite Santé et bien-être

Dictionnaire FYidoctors

Posted on January 20th, 2022

Pour la plupart des personnes, le monde de l'optométrie est rempli de mots et d'expressions qui ne font pas partie du langage courant. De nombreux termes d'optométrie sont d'origine latine et peuvent souvent être difficiles à épeler et à prononcer. Cela dit, pour optimiser votre santé oculaire, il est important de connaître et de comprendre certaines notions de base. Nous avons donc créé le « Dictionnaire FYidoctors », contenant des mots et des concepts courants liés aux yeux, qui vous aideront à vous retrouver facilement dans le monde de l'optométrie. 

Terminologie générale 

Perception de la profondeur : C’est la capacité à voir les choses en trois dimensions. 

Intraoculaire : Ceci désigne tout ce qui se passe à l'intérieur du globe oculaire ou tout ce qui lui est propre.

Oculaire : Ce terme désigne tout ce qui est lié aux yeux ou à la vue. 

Oculiste : C'est un autre mot pour décrire un ophtalmologiste ou un optométriste.

Ophtalmologiste : Il est spécialisé en chirurgie et en traitement des maladies oculaires.

Optométrie : Cette profession consiste à examiner les yeux pour détecter toute anomalie visuelle et à prescrire des mesures correctives, des médicaments et des verres si nécessaire.

Optométriste : C'est un spécialiste des soins fondamentaux qui examine, diagnostique et traite les troubles oculaires. Contrairement aux ophtalmologistes, les optométristes ne pratiquent pas de traitements chirurgicaux.

Vision périphérique : La vision périphérique désigne la vue d'une personne qui s'étend au-delà du champ de vision central, ce qui lui permet de voir des objets à gauche ou à droite et de haut en bas sans avoir à bouger les yeux ou la tête.

Les différentes parties de l'œil 

La chambre antérieure : C'est la partie frontale de l'œil, située entre la cornée et l'iris. 

L'humeur aqueuse : C'est un liquide transparent et protecteur qui remplit l'espace entre le cristallin et la cornée. C'est elle qui donne à l'œil sa forme ronde. 

Le segment antérieur : C'est la partie frontale de l'œil, qui comprend la cornée, l'iris et le cristallin. 

La choroïde : C'est une couche très vascularisée du globe oculaire qui sépare la rétine et la sclérotique. 

La cornée : C'est la couche externe transparente de l'œil, qui protège contre la saleté, les germes et autres débris nuisibles. La cornée permet également de concentrer la lumière sur la rétine, au fond de l'œil.

L'iris : C'est la partie colorée de l'œil, qui contient la pupille au centre.

Le cristallin : Il est situé derrière la cornée et la pupille. Comme l'objectif d'un appareil photo, le cristallin fait la mise au point, ce qui donne aux objets une apparence nette et claire.

La macula : Elle se trouve au centre de la rétine et permet aux yeux de distinguer les détails et les couleurs.

Le nerf optique : Également connu sous le nom de deuxième nerf crânien, celui-ci communique les informations visuelles de la rétine au cerveau. 

La pupille : C'est le trou sombre situé au centre de l'iris, qui régule la quantité de lumière qui atteint la rétine. 

La rétine : C’est une fine couche de tissu située à l'arrière de l'œil qui détecte la lumière et transmet les images au cerveau. 

La sclérotique : C'est le blanc de l'œil, qui entoure la majeure partie du globe oculaire, s'étendant de la cornée à l'avant au nerf optique à l'arrière. 

Les larmes : Bien qu'elles soient souvent associées aux pleurs, elles sont en fait essentielles pour garder les yeux humides et les protéger des irritations et des infections. 

La tonométrie : C'est un test oculaire utilisé pour mesurer les niveaux de pression à l'intérieur des yeux. Elle permet de détecter le glaucome, ainsi que de nombreuses autres maladies oculaires. 

La vision en tunnel : C'est l'incapacité de voir les objets situés en dehors du champ de vision central. En d'autres termes, il s'agit de la perte de la vision périphérique. 

La thérapie visuelle : Elle comprend divers exercices et traitements visant à améliorer les capacités visuelles.

Les troubles oculaires

L'amblyopie : C'est une maladie que l'on appelle communément « l'œil paresseux ». Elle apparaît généralement pendant l'enfance et désigne le manque de développement des systèmes visuels correspondant à l'un ou aux deux yeux dans le cerveau. Cela entraîne une détérioration de la vue dans des yeux par ailleurs sains.

L'aphakie : C'est un trouble oculaire causé par l'absence de cristallin dans un œil ou les deux yeux. Une personne peut naître avec ce trouble ou le déclencher à la suite d'une blessure ou d'une opération de la cataracte.

L'asthénopie : C'est un autre mot pour désigner la « fatigue oculaire », causée par la fatigue ou l'inconfort. Cette affection s'accompagne généralement de maux de tête, d'une vision floue et/ou d'une sensibilité à la lumière.

L'astigmatisme : Ceci se traduit par une courbure imparfaite de la cornée de l'œil, qui peut entraîner une vision floue. Dans le cas d'un astigmatisme, l'œil a la forme d'un œuf plutôt que d'une balle. Il s'agit d'un trouble oculaire très courant et facilement traitable.  

Les cataractes : On parle de cataractes lorsque le cristallin de l'œil s'opacifie progressivement au fil du temps, entraînant une vision floue et moins nette. Les cataractes sont très souvent associées au vieillissement.

Le daltonisme : Également appelé « déficience de la vision des couleurs », le daltonisme se caractérise par une diminution de la capacité à voir les différences de couleur. Bien qu'il soit généralement d'origine génétique, le daltonisme peut résulter d'un mauvais fonctionnement des cellules sensibles à la couleur. Le daltonisme complet est rare, tandis que la déficience des couleurs rouge-vert est la plus courante.

La conjonctivite : Également connue sous le nom d'« œil rose », la conjonctivite est une inflammation du tissu qui tapisse la paupière interne et le globe oculaire. La conjonctivite provoque généralement des démangeaisons, des rougeurs et parfois un écoulement croûteux.

La rétinopathie diabétique : C'est une complication du diabète qui a un impact direct sur les yeux. Cette maladie, qui commence généralement par des symptômes très légers (s'il y en a), est causée par des lésions des vaisseaux sanguins de la rétine. 

Les myodésopsies : Également appelées « corps flottants », les myodésopsies sont de minuscules taches sombres qui peuvent flotter dans le champ de vision. Ils disparaissent généralement sans nécessiter de traitement, mais dans certains cas, leur présence peut indiquer un trouble oculaire grave.

Le glaucome : C'est un groupe de troubles oculaires qui entraînent des dommages au nerf optique, ce qui peut entraîner une perte totale ou partielle de la vision.

L'hypermétropie : C'est un trouble oculaire dans lequel les objets proches sont flous, alors que les objets éloignés sont relativement nets. Les yeux doivent fournir un effort pour voir les objets de près, mais peuvent plus facilement faire la mise au point sur les objets éloignés.

La myopie : C'est un trouble de la vision courant qui fait qu'une personne sans correction peut voir nettement de près, mais flou de loin.

La dégénérescence maculaire : C'est un trouble oculaire qui entraîne la détérioration de la macula, la partie de la rétine qui correspond au centre de la vision. Elle est généralement associée au vieillissement, et il en existe deux types fondamentaux : la dégénérescence sèche et la dégénérescence humide.

- La dégénérescence maculaire sèche entraîne une réduction de la vision centrale et un rétrécissement de la macula, et elle peut évoluer vers une dégénérescence maculaire humide.

- La dégénérescence maculaire humide est plus grave et se caractérise par des fuites de vaisseaux sanguins qui se développent sous la rétine.

La nyctalopie : Également connue sous le nom de « cécité nocturne », la nyctalopie est l'incapacité de bien voir dans l'obscurité.

La presbytie : C'est une affection communément associée au vieillissement, dans laquelle le cristallin perd de sa souplesse, ce qui entraîne une perte de la capacité des yeux à faire la mise au point sur les objets rapprochés.

Le strabisme : Communément appelé « yeux croisés », c’est un trouble dans lequel un seul œil regarde la cible, tandis que l'autre regarde ailleurs.

Pour en savoir plus sur votre vue et votre santé oculaire, consultez tous nos articles de blogue.